DU 17 au 20 mai 2024

Festival National de photo nature et animalière
de Sallèles d'Aude

Expos photo - Conférences - Films - Sculptures & peintures naturalistes - Librairie nature - Matériel - Stands

ATTENTION CETTE PAGE N'EST PAS ENCORE RENSEIGNÉE

Les exposants en 2024

1. Salle des fêtes

Photographe indépendant résidant dans le Gard, Thierry Vezon se consacre à la photo nature depuis 2004. Même s’il affectionne voyager, en particulier dans le grand Nord, ses lieux de prédilection sont situés dans le Sud de la France : la Provence, la Camargue, les Cévennes. Spécialisé dans la photographie de faune et de paysages, il consacre de très longues heures à l'affût, toujours dans le respect de la nature. Il est aussi spécialisé dans la photo aérienne. Saisir des moments fugitifs, partager les émotions ressenties sur le terrain, témoigner de la beauté des merveilles de la nature est essentiel dans son travail photographique. Il collabore avec des périodiques en France (Terre Sauvage , Nat’images, Géo…) et à l’étranger (BBC Wildlife magazine, La Salamandre, Naturfoto,…) et il a publié de 2008 à 2023 une quinzaine d’ouvrages : Camargue Sauvage (Editions Biotope), Chevaux Camargue (éditions Alcide), Cévennes nature (Editions Alcide), Camargue indiscrète (Equinoxe), un conte d’hiver (Editions Hesse), Cévennes lumières, Camargue entre ciel et terre, Le flamant rose en Camargue (Editions Alcide)… Ses photos sont exposées dans les plus grands festivals et les galeries d’Europe ainsi qu’en Chine.

À propos de son exposition

Photographe naturaliste professionnel, Phil Garcia est également l'auteur d'une dizaine de livres sur les techniques de prise de vue et les appareils numériques. Ses images de nature ont été exposées dans les festivals de photo-nature les plus prestigieux: Montier-en-Der ou Namur pour ne citer que les plus célèbres. Elles ont également fait l'objet de plusieurs articles dans la presse spécialisée et donné naissance à trois beaux livres sur la nature Islandaise :
- Melrakki, la première monographie sur le renard polaire.
- Islande souffles de vie, un inventaire photographique très complet de la nature Islandaise.
- Lundi, un beau livre sur le macareux moine Islandais.
Phil collabore avec des biologistes de l'Institut de la nature Islandais et participe au suivi des animaux dans les Fjords de l'Ouest.
Fort de cette expérience, il vous guidera sur le terrain vers les meilleurs endroits, mais saura également vous faire progresser et réfléchir pour enrichir votre approche naturaliste et photographique, et vous permettre de ramener de superbes images.
Langues parlées: Français, Anglais, Espagnol.

À propos de son exposition

Nous sommes un couple de photographes professionnels passionnés par la vie animale et la nature.
Nos différents voyages à travers le monde nous permettent de capturer des moments de vie et de vous les faire partager.
Toutes nos images sont prises en milieu naturel dans le plus grand respect de l'habitat et de la faune.
Lorsque nous ne sommes pas sur le terrain , nous réalisons des actions de prévention , de sauvegarde , de comptage ... au sein d'associations: LPO, NaturEssonne. Notre jardin fait partie des refuges LPO.

À propos de leur exposition

Je m’appelle Dominique MIGLIANI, je suis photographe naturaliste à Montpellier, dans le département de l’Hérault.
Après vingt-cinq années à être curieux de tout et avec l’expertise acquise à force de travail, d'observations et de belles rencontres humaines, j’ai pu développer des méthodes qui me permettent de pratiquer la photographie animalière.
Mes bouts du monde sont à deux pas de chez moi, là où des petits paradis existent bel et bien. La diversité des espèces est impressionnante pour qui prend le temps d'ouvrir grand les yeux.
C'est un choix très affirmé que de faire la promotion de la nature de ma région, du littoral méditerranéen aux hauts cantons de l’Hérault, où chaque petit chemin que je découvre est souvent le début d’une belle histoire.
La photographie animalière est devenue, au-delà de la passion, un vrai mode de pensée dédié au respect de la vie sauvage et à sa compréhension.
Faire une photographie, c’est d’abord la rêver, et de ce rêve nait une image.

À propos de son exposition

Je me nomme André Lesueur. D’origine normande, je réside dans l’Aude depuis 2015. Je suis Artisan photographe, passionné par Dame Nature.
Je pratique la photographie depuis mon enfance mais plus sérieusement depuis les années 2000.
Depuis ces années de pratique, je n’arrive pas encore à exprimer ce qui me passionne le plus : la nature, le paysage ou la photographie ?
Sans aucun doute les trois !
Il est toujours délicat et malvenu de parler de soi ! Évoquer son parcours, ses passions, sa démarche. Je ne suis pas le mieux placé pour parler de moi-même et rédiger ma biographie personnelle. Cependant, parler de mon parcours de photographe c’est parler principalement de ma passion pour les merveilles de la nature.
Les sujets photos sont infinis, ma sensibilité s’oriente principalement vers le paysage et ces instants privilégiés des levers/couchers de soleil, ces spectacles visuels permanents que m’offrent ces endroits somptueux. Émerveillé aussi par l’infiniment petit selon les saisons de l’année.
En fait toutes les composantes de la Nature me passionnent.
Ma démarche est de découper un morceau d’espace pour le figer dans un temps donné et de le mettre en valeur pour vous l’offrir. J'aime inspirer les autres de la même manière que la nature m'inspire.
Je développe, en parallèle une activité de photographe commercial, notamment au service des entreprises et des professionnels mais aussi du grand public. 

À propos de son exposition

Photographe et accompagnateur de voyages, Jean-Michel a posé ses valises à Sallèles-d'Aude voilà plus de vingt ans, un magnifique village entouré de vignes, traversé par le canal du midi, le canal de jonction l'Aude et la Cesse.
Jean-Michel est l'initiateur du Festival National de Photo Nature et animalière de Sallèles-d'Aude.
Photographe professionnel depuis 1984, il contribue avec de grands magazines nationaux avant de devenir, plus récemment, photographe accompagnateur de voyages pour plusieurs agences françaises et étrangères. Sa passion pour la photo nature et animalière et le manque de festival de ce type dans le sud de la France l'on conduit à créer le festival national de photo nature de Sallèles-d'Aude.
Plusieurs voyages au Costa Rica lui ont permis de constituer l'exposition qu'il vous présentera cette année.

À propos de son exposition

Photographe Auteur Franc Comtois, Jean-Charles Ouvrard est né en 1972. Il reçoit son premier appareil photo durant sa première communion, un Polaroid. Puis, il utilise le boîtier de ses parents avant de s'acheter son propre matériel. Autodidacte, il apprend la photo dans les livres spécialisés et sur internet.
Se cherche un petit bout de temps dans sa démarche photographique : Paysages, Macro, Sport, Chasseur d'orages. Mais son terrain de prédilection devient : le noir et blanc. Ses images engagées, parfois provocantes, montrent la dure réalité de la vie, histoire de remettre l'homme à sa place.....
Comme il aime le dire : " tu as beau avoir le matos dernier cri, si tu ne sais pas montrer, faire ressentir les émotions, les sentiments : alors tu ne feras pas de belles photos". 
C'est ce jour-là que j'ai compris...

À propos de son exposition

Mon parcours photographique a démarré en 2015 par la photo de concert , spectacle et événementiel car c'est un milieu dans lequel j'évolue depuis toujours.
Ces premiers pas dans la photo m'ont appris à capter la lumière et l'expression émotionnelle et corporelle .
J'ai pu, par la suite, aiguiser mon sens de l'observation et ma réactivité en étant photo journaliste pour la Gazette du Chameau, un magazine local en 2016 et 2017.
Avide de faire évoluer mon regard et de perfectionner ma technique, j'ai suivi la formation de photo de studio avec Nath Sakura à Lavérune pendant 3 ans et j'ai obtenu un certificat de fin d'étude photographique en Juin 2019.
Je suis aujourd'hui Présidente du club photo de Boujan sur Libron "Clin d'oeil " depuis juin 2017.
Je partage et j'échange régulièrement autour de la photo pour progresser et découvrir de nouvelles techniques, mais aussi pour développer et préciser ma sensibilité.

À propos de son exposition

Oscillant entre l’infiniment petit ( la macrophotographie) et l’infiniment grand ( les paysages de nuit), j'y retrouve les mêmes émotions, que j'essaie de retranscrire dans mes photos. Ces heures passées à contempler les étoiles, à rêver au clair de Lune, à suivre un papillon, à respirer une fleur, à admirer la lumière à travers les arbres, sont un vrai besoin vital. C’est une étape indispensable pour comprendre que nous ne sommes qu’une infime partie d’un ensemble plus vaste et si fragile où tout est lié. Les Cévennes, où j’habite, sont le lieu idéal pour cela.
Animée par le désir de sensibiliser le public à la protection de la nature et de la nuit, qui passe par un autre regard sur celles-ci, j'expose régulièrement dans de nombreux Festivals Nature en France et en Europe, j'organise des stages photos macro et paysages de nuit, et donne aussi des conférences, en rapport avec mon dernier livre, « Il était une fois la nuit » (éditions la Salamandre). 

À propos de son exposition

2. Mini gymnase

C’est en 2010 que j’ai commencé à prendre mes premiers clichés. Je me suis spécialisé de plus en plus dans le domaine de l’entomologie (partie de la zoologie traitant des insectes et autres arthropodes terrestres) ; cela est d’ailleurs devenu mon métier. La macrophotographie est alors apparue pour moi comme le meilleur moyen d’observer ce petit monde. Ce domaine de la photographie de Nature me permet de conserver les fragments les plus intimes de ce microcosme et d’en partager ma vision avec le grand public.

À propos de son exposition

Habitant des bords de Loire et passionné par le fleuve sauvage, ma production photographique se concentre sur le secteur saumurois du Val de Loire. En 2012, je crée un blog de photographies nature, « L’explorateur de Loire », pour témoigner de la beauté et de la fragilité du grand fleuve. En 2022 j’ai sorti en auto-édition le livre « Vallis Incognita » et j’ai présenté la même année l’exposition éponyme au festival de Montier-en-Der. Pour réaliser de belles images, j’effectue un travail d’explorations en amont pour repérer les spots les plus intéressants : grèves et îles du fleuve, points de vue en hauteur, landes et prairies, etc. Trois mots résument désormais mon approche photographique : ambiance, onirisme et facétie. J’espère en effet éveiller les consciences, en conservant une part de rêve et d’humour dans la contemplation des mutations en cours de notre environnement.

À propos de son exposition

Comme ce fut le cas l'an dernier, le mini gymnase accueillera l'exposition photo nature et animalière du club photo local. Les noms des exposants seront ajoutés dès qu'ils seront connus.

Exposition de l'ensemble des dessins réalisés par les enfants des écoles de Sallèles-d'Aude. La remise des prix aura lieu le dimanche 19 mai 2024 à 17 heures à la salle des fêtes. 

3. Salle Frédéric Mistral 

Je parcours les Alpes du sud au nord, là où terre et ciel se
rejoignent, parfois dans l’azur, parfois dans les nuages. C’est dans ces moments que mon regard va dénicher, l’inimaginable, l’incroyable, la stupéfiante beauté des lieux, et affuter pour sa faune.
À pied, à ski toujours muni de mon appareil photo et ses objectifs, je campe pour être à la naissance du jour dans un endroit qui nous fera penser, sur les photos, à la création du monde...
Je sympathise avec les autochtones pour mieux apprendre les situations différentes et particulières de ces territoires. Je fais en sorte que nous ayons des frissons face à ces ambiances que la nature nous offre. Un regard sur la faune rencontré pendant cette traversée.

À propos de son exposition

4. Calvaire

De la microscopie et du masquage électronique à la découverte de la Nature dans l’hémisphère Nord Occidental, il y a un grand pas que Jean-Claude Morin a franchi allègrement, tant il était avide de grands espaces encore et presque vierges (à l’époque).
Cette attirance pour le milieu naturel l’a amené, une fois à la retraite, à entrer au Centre Ornithologique de l’Ile de France. Là, il découvre billebaude et affûts, comptage et identification, et commence à photographier les oiseaux.
Depuis toutes ses années, sa passion pour le monde animal et pour la photographie ne sera jamais démentie. Elle se concrétisera même par la fabrication d'une optique de 1000 mm de focale... Quand on aime...

À propos de son exposition 

Photographe amateur, Jean-Paul n'a pas attendu la retraite pour se mettre à la photo. Cet amoureux des voyages et des beaux paysages à déjà exposé ses oeuvres à Gruissan (Espace d’Art Contemporain et "chez Poulet" (Desert de l'Atacama), à La Poudrière de Narbonne (Paysages lunaires), mais aussi à Fleury d’Aude, Armissan, Saint-Pierre et Carcassonne.
Cette année, il vous propose une toute nouvelle exposition, née d'un voyage en Nouvelle Zélande. 

À propos de son exposition

Cela fait quatre ans que j’ai décidé de m’installer dans les hauts cantons de l’Hérault, en limite du Tarn et de l’Aveyron, afin de vivre ma retraite au plus près de la nature.
Vivre au milieu des champs et des bois c’est bien, alors, autant en profiter pour améliorer mes connaissances naturalistes et ma technique photographique.
Mon appartenance à deux clubs photo : Objectif Image de Bédarieux (Hérault) et le Photo Club de Sallèles d’Aude (Aude), m’offre la possibilité d’exposer mes œuvres, de participer à des concours photo, et surtout de rencontrer d’autres photographes venant d’horizons différents mais partageant ma passion pour la photographie nature.

À propos de son exposition 

Philippe MILIAN fait de la photographie depuis plus de 40 ans, en argentique d’abord puis en numérique. Depuis 9 ans ses photos sont devenues des créations artistiques, associant à une prise de vue réfléchie un développement permettant de présenter une photo plutôt que la capture d’un appareil numérique.
Photographe professionnel depuis 2019, il se concentre principalement sur les projets personnels et les domaines commerciaux de la photographie tels que : mode, portrait, culinaire, produit, publicité, intérieurs. Entre autres choses, la photographie et l'édition d'images lui permettent de créer au-delà de ce que la réalité nous montre, créant des histoires et ouvrant des horizons aux spectateurs. L'image/photographie est un moyen fort de communiquer et de faire passer des messages et c'est magique.

À propos de son exposition 

La fondation Biotope organise chaque année une exposition à partir de photographies sélectionnées lors d'un concours interne. Les noms des exposants seront mentionnés ici dès qu'ils seront connus.

Le calvaire accueillera l'exposition photo nature et animalière du photo-club Mailhacois. Les noms des exposants seront ajoutés dès qu'ils seront connus.

Le calvaire accueillera l'exposition photo nature et animalière du photo-club de Boujan-sur-Libron (34). Les noms des exposants seront ajoutés dès qu'ils seront connus.

Le calvaire accueillera l'exposition photo nature et animalière du photo-club de Capendu Les noms des exposants seront ajoutés dès qu'ils seront connus.

5. Salle Saint Exupéry 

6. Les volets bleus 

Amateurs passionnés et autodidactes depuis de nombreuses années, nous avons noué notre relation photographique au fil des forums Internet dans les années 2010, avant de la concrétiser par de nombreuses sorties communes sur le terrain, principalement en montagne.
Nous rejoignant dans l'envie de magnifier les paysages et les lumières naturelles, et étant complémentaires dans nos styles photographiques, nous avons décidé en 2018 d’exposer nos photographies ensemble.
Depuis, nous avons exposé dans de nombreux festivals (3 expositions différentes) :
 Festival Nature Ain 2018
 Festival Photo Nature d'Ornans 2018
 Festival Phot'Aubrac 2018
 Festiv'Art Photo 2018 de Renage
 Festival Images Auxois Morvan 2019
 Festival Regard Ventoux Baronnies 2019
 Festival Auxois Morvan 2021
 Festival Natur'Varennis 2021 (Varennes-lès-Mâcon) ;
 Festival KB’images 2022
 Festival Photo Monts d’Or 2023
 Festival Sermerieu 2023
 Festival Images et Montagne 2023

À propos de leur exposition

7. La passerelle du canal

Comme quoi on peut être électricien et photographe professionnel à ses heures. Éric fait partie des régionaux de de l'étape puisqu'il réside à Sallèles-d'Aude.
Président du photo-club local depuis sa création, cet amoureux des beaux paysages, a promené son appareil dans les plus belles régions françaises, avant de découvrir la Grèce, le Bénin ou encore le Kenya. C'est le Masaï Mara qu'il vous invite à visiter cette année. Au menu : Hyènes, éléphants, Topis (Damalisques), Buffles, lions...

À propos de son exposition

Que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, Jocelyne a toujours résidé en bordure de forêt. C’est là qu’est née sa passion pour l’observation du monde sauvage.
Ses dessins ou sculptures sont toujours l’émanation d’une rencontre animalière. C’est dans son studio que naissent ses créations. Aquarelles, pastels, bronzes prennent forme, inspirés par ses observations auxquelles s’ajoutent une étude approfondie du sujet. Ses bronzes sont souvent complétés d’une pierre ornementale, une manière de suggérer l’environnement de l’animal.
Ses œuvres constituent de véritables hymnes à la nature et invitent à la connaître et la respecter.
Jocelyne a été formée dans l’atelier paternel de joaillerie, formation complétée par les cours de l’École de Bijouterie et de joaillerie de la rue du Louvre à Paris, ceux de l’Institut National de Gemmologie et de l’École des Beaux-arts, complétée par une pratique constante du métal à la Fonderie d'Art d’Hérépian.
La pratique assidue de la photographie lui permet aujourd’hui de découvrir une autre approche artistique de la nature.

À propos de l'artiste

8. Le P'ti d'Oc 

Né le 22 avril 1961 en Algérie, Frédéric Melki arrive à l’âge de 3 mois à Arles où il passe son enfance et sa scolarité. Bercé depuis son plus jeune âge par la beauté et la fragilité de la nature, il décide très tôt d’y consacrer sa vie.

En 1980 il entre à la faculté de Pharmacie de Montpellier, où il travaille dès la deuxième année au laboratoire de Botanique et de Mycologie comme assistant de recherche et de travaux pratiques. Premier prix de mycologie de l’université, il termine ses études en 1986 en obtenant le diplôme de Docteur en Pharmacie. Il développe, parallèlement à son activité professionnelle de pharmacien en officine, des travaux de recherche sur les orchidées méditerranéennes et africaines, ainsi que sur les poissons amazoniens.

En 1993, il fait le pari un peu fou à l’époque de faire de l'expertise écologique un véritable métier et une activité économique créatrice d’emplois. C’est ainsi qu’il fonde Biotope avec trois de ses amis.

En tant que Président, Frédéric Melki pilote Biotope depuis son origine et l’a menée au premier rang, l’entreprise étant aujourd’hui leader européen de l’ingénierie écologique et de la conservation de la nature.

Biotope est également un des éditeurs français les plus dynamiques et les plus reconnus dans le domaine des sciences de la nature.

Au sein de Biotope et parallèlement à sa mission de dirigeant, Frédéric Melki n’a cessé de développer, partout dans le monde, sa passion personnelle pour la photographie naturaliste. C’est, selon lui, le meilleur moyen de sensibiliser la population à la beauté de la nature et donc d’augmenter le soutien populaire pour la conservation de la biodiversité.

À propos de son exposition
 

Suivez-nous!

Contacts
  • Éric Galibert
  • Président du Photo Club
  • 06 85 84 34 60
...
  • Jean-Michel Nollevaux
  • Président du comité d'organisation
  • 06 70 58 06 18
...
  • Michelle Hernandez
  • Secrétariat
  • 06 38 29 46 99
...
  • Sandrine Galibert
  • Trésorière
  • 06 75 39 76 27

HTML Maker